Si vous avez déjà voyagé avec Air Transat, vous avez sûrement remarqué que la ligne aérienne recueille votre petite monnaie (ou grands billets) à tous les vols. Puisque toutes les devises sont acceptées, il est facile de déposer ce qu’il nous reste comme argent de vacances dans les enveloppes prévues à cet effet. 

Les dons amassés sont remis à SOS Villages d’Enfants, un organisme humanitaire international qui contribue au mieux-être de plus de 700 000 enfants dans 132 pays, mais aussi à la Fondation canadienne Rêves d’enfants. Cet organisme sans but lucratif permet à des enfants atteints d’une maladie qui menace leur vie de réaliser leur souhait le plus cher. 

Tous les ans, le chèque pour Rêves d’Enfants est remis à la fondation lors d’une journée bien spéciale… et pour une deuxième fois j’étais conviée à y participer! Après avoir vécu un des plus beaux moments de ma vie en 2016, je peux vous dire que j’avais (très) hâte à mon deuxième Vol du Père Noël! Le concept est simple mais merveilleux : Air Transat convie 60 familles d’enfants combattant ou ayant combattu une maladie grave à partir vers le Pôle Nord pour trouver le Père Noël et le ramener à Montréal! Encore une fois, je suis passée par toute la gamme d’émotions existante… j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai ressenti de la colère, mais ultimement mon coeur était rempli d’amour pour ces magnifiques enfants et d’admiration pour leurs incroyables parents. 

Une des choses que j’aime le plus lors de cette journée (en plus de voir l’émerveillement des enfants) est de rencontrer des familles et d’échanger sur leur réalité. Je trouve ça important, car plusieurs d’entre eux ont envie de parler du petit super-héros qui partage leur vie… 

Cette année, je me suis liée d’amitié avec la belle Ariane et sa famille. J’ai surtout eu la chance de jaser avec Catherine, qui m’a raconté le parcours exceptionnel de sa fille. Tout a commencé en février 2016… À l’époque, Ariane n’avait que 7 mois et ça faisait quelques jours qu’elle avait des ecchymoses partout sur le visage. Inquiets, ses parents l’avaient amenée voir leur médecin de famille, qui les avait référés à l’hôpital Sainte-Justine pour faire des tests. Catherine était allée seule à ce second rendez-vous, pendant que son mari s’occupait de leur fils Tristan. C’est là que le diagnostic est tombé : cancer neuroblastome stade 4 dans l’estomac avec des métastases sur tous les os du crâne et du visage (d’où les ecchymoses), dans la moelle osseuse, sur le poumon gauche et dans les deux jambes (des hanches aux orteils). Ariane n’avait que 7 mois.

Ariane le jour du diagnostic et aujourd’hui

Je n’ai pas besoin de vous dire qu’une nouvelle comme celle-là affecte toute la famille. “Quand j’ai reçu le diagnostic, j’ai appelé mon chum. Il est tombé à genoux dans le salon et s’est mis à pleurer. Tristan a apporté les Kleenex, a essuyé ses yeux et l’a réconforté du haut de ses 3 ans. On lui a expliqué qu’Ariane avait un bobo dans son ventre et qu’elle serait beaucoup à l’hôpital. Qu’elle perdrait ses cheveux, aurait un fil sur son bedon (le Broviak : servant aux branchements des perfusions de chimio et transfusions sanguines). Tristan a tellement bien pris soin de sa soeur et nous avertissait quand il voyait que le pansement recouvrant le Broviak décollait.” Je vous avoue que je ne pensais pas qu’un enfant de trois ans pouvait comprendre ce qui se passait, mais Catherine me l’a confirmé. “Il a tout compris et trop même. Il est tombé en mini dépression et ne voulait plus jouer ni manger à la garderie, il pleurait tout le temps….. cela a duré un gros mois, mais ensuite tout est rentré dans l’ordre.”

En tout, Ariane a reçu 8 cycles de chimiothérapie, mais a évité l’opération parce que la masse de 10x5x5 cm dans l’abdomen est disparue avec la chimio. Un véritable miracle selon Dr. Baird, son chirurgien. Aujourd’hui, elle a 3 ans et est en rémission depuis 2 ans et demi. Laissez-moi vous dire qu’Ariane est en pleine forme et qu’elle est une petite fille vraiment spéciale!

Quand j’ai demandé à Catherine si elle me donnait la permission de raconter son histoire dans cet article, elle m’a répondu un gros oui et m’a même remercié de le faire. “Pour nous, l’histoire d’Ariane est remplie d’amour et d’espoir, et on est heureux de pouvoir la partager”.

Cette histoire est une parmi celles des 60 familles qui étaient présentes pour le vol du Père Noël… alors je vous laisse imaginer le degré de bonheur et d’émotions que nous avons ressenti cette journée-là! En fait, pas besoin d’imaginer, je vous invite à regarder quelques unes des photos prises à l’aéroport, en attendant notre vol vers le Pôle Nord… 

Et je vous laisse avec un dernier album, le plus beau, où vous pourrez être témoins de la réaction des enfants quand le Père Noël (qui avait sauté de son traîneau à notre avion) arrivait dans leur rangée! Regardez-le jusqu’à la fin, car vous découvrirez le moment le plus touchant de ce voyage… que j’ai vécu à 100%, puisque c’est moi qui était assise à droite du Père Noël!

Sur ce, je vous souhaite une année remplie d’amour, de bonheur et de santé! Et si vous avez la chance d’avoir des enfants, embrassez-les très fort ce soir!

Lolitta xx

Comments

comments