Édéenne, c’est une joaillière de renommée internationale basée à Paris, mais d’origine montréalaise. Elle revient dans sa ville natale afin de présenter une scénographie bouleversante de ses pièces à travers laquelle elle dévoilera son secret et la démarche artistique qui l’inspire.

Seule Canadienne reconnue dans le monde de la Haute Joaillerie parisienne, Édéenne a été nommée par l’ex-directeur Joaillerie de Christie’s comme l’une des quatre femmes ayant le plus marqué l’histoire de ce milieu essentiellement masculin depuis 1900. Elle a aussi été consacrée nouvelle légende de la Place Vendôme, ce haut lieu de raffinement parisien. Considérant que la maison a été fondée en 2003, il s’agit d’un réel exploit qui s’explique en grande part par l’approche singulière d’Édéenne. En effet, la joaillière s’inspire des grands maîtres d’art tels que Vermeer, Rembrandt ou Ingres qui peignaient des portraits de leurs collectionneurs et révélaient l’âme de chacun sur une toile. Dans le secret de son atelier, Édéenne reçoit ses clients, s’immerge dans leur histoire et transpose leurs valeurs dans des pièces joaillières.

Sans aucun doute, cette joaillière à déjà profondément marqué l’industrie du bijoux internationale et cette exposition se veut l’occasion parfaite pour le grand public de découvrir son travail. « Je crois au pouvoir de la joaillerie pour témoigner de la profondeur des êtres et je suis impatiente de pouvoir enfin faire découvrir mes œuvres au public de chez moi, qui, je l’espère, se laissera inspirer et émouvoir,» dit celle qui s’inspire des histoires de vie de ceux qui se confient à elle pour créer ses oeuvres.

L’exposition d’Édéenne à Montréal met en scène 160 pièces, dont plus de la moitié ont été prêtées par ses clients de partout à travers le monde pour l’occasion. Munis d’une lampe de poche et accompagnés d’une conteuse dans une salle plongée dans un noir complet, les visiteurs seront amenés à découvrir l’histoire sous-jacente de chaque pièce et ainsi vivre une expérience qui dépasse largement la présentation de l’objet lui-même.

L’exposition se déroulera jusqu’au 16 novembre à l’Édifice Wilder des Grands Ballets Canadiens. Édéenne profitera d’ailleurs de l’occasion pour lancer son premier livre d’art qui parcourt les méandres de sa création. C’est vraiment à ne pas manquer, surtout que l’exposition est gratuite!

—————-

Édifice Wilder des Grands Ballets – Salle rouge (1er étage)
Dimanche : 10 h à 18 h
Lundi, mardi : 11 h à 18 h

Mercredi, jeudi : 11 h à 21 h (sauf le 16 novembre)

Comments

comments