2 weeks ago, I was in NY for an amazing collaboration with iconic French brand Lacoste. The plan was for me to come to New York City, cover the spring-summer 2013 collection, interview Lacoste’s Artistic Director, Felipe Oliveira Baptista, as well as Christophe Pillet, their design director. Oh yes… I also had the opportunity to have an exclusive look at the collection, hot off the runway! To end the day we had a media dinner at 5 star hotel The Mark. So here’s a little recap of my fashion escapade in the Big Apple…

I arrived pretty late on Friday night, so I just got the hotel, hoping to sleep enough for the big day ahead! As soon as I arrived, a little gift package + my invitation were waiting for me on the bed!

On Saturday, I was scheduled to have breakfast with Lacoste’s Canadian PR team and then the limo was picking us up at 9am to get to the Lincoln Center. It was such a beautiful day in New York, so I decided to wear COLOUR… a Moroccan caftan-inspired top designed by my friend Sanaa Fares and cobalt trousers by Le Château.

Lacoste had also invited Catherine Franklin from Châtelaine magazine. I never had the chance to meet her, but was delighted to watch the show at her side!

The SS13 collection was beautiful… trendy, feminine, colourful, absolutely representative of Lacoste’s new direction! Here are the looks that really stood out for me…

I loved the cut-outs and colour-blocking on the very feminine dresses that Felipe Oliveira Baptista (FOB) imagined for next spring.

He also offered us some bright and luxurious total-looks for him & her. So chic!

In contrast with the stand-out colours, FOB also gave us immaculate white. How modern are these looks?

But my favourite part of the collection had to be all the iconographic prints (classic Lacoste polo, rackets, balls & tennis courts) FOB used all over a few of his key looks. As we enter the brand’s 80th anniversary in 2013, these will surely become best-sellers!

Last but no least, I have to mention all the leather looks. Not only was the lambskin used soft and luxurious, it was also embossed with the Lacoste logo, which made it even more special!

Here’s a close-up on a few pieces of the collection that I had the chance to see at the Lacoste showroom, right after the show… starting with the embossed leather.

And here’s a close-up of the lovely classic polo print (I want that dress)!

The bags featured in the show were definitely worth a closer look…

I also had the opportunity to try a few of the runway looks myself… How cool is that?

But let’s get back to Lincoln Center, where I was scheduled for an interview with Felipe Oliveira Baptista himself… Waiting for my turn, I spotted Twilight actor Kellan Lutz, all decked-out in Lacoste of course!

Finally, it was time to meet the mind behind Lacoste’s 3 last collections…

 

How do you see your evolution at the helm of Lacoste in 3 collections?

We can’t say everything in only 3 collections and there’s still a lot of things to build.

We saw a very feminine woman this season, way more than in the last years…

It’s true that Lacoste is originally a very masculine brand and when I joined the team, it really wanted to embrace its feminine side. This season, we have thus seen very boyish cuts, a little oversized but contrasted with more sensual materials. The style is sexy with a sporty vibe, and it is the balance between these two notions that I find interesting.

How would you describe today’s Lacoste woman?

I think of the effortless elegance that is typical of the Parisian women.

What are the 3 key pieces every woman should have in her wardrobe?

The perfect jean, a timeless trench-coat and of course, a Lacoste polo!

—-

As I mentioned before, after my interview, I had the opportunity to check out what was coming for Lacoste in their style lounge. I was especially charmed by the classic and colourful shoes.

But my heart really melted when I saw the Lacoste L!VE collection (available at the Montreal downtown boutique!), the pastel colours, the pretty prints… and that beaded Lacoste crocodile!

Which leads me to the Lacoste LAB L!VE project… What is it exactly? Well, let’s ask the best person to answer this question, the brand’s Design director, Christophe Pillet!

Puisque notre longue entrevue a eu lieu en français, laissez-moi tester votre bilinguisme… et faire un switch 😉

Quel est votre rôle chez Lacoste?

En tant que directeur du design chez Lacoste, mon rôle est double: réfléchir à l’écriture de la marque dans le futur, ce que devient la marque en terme de style puis vérifier et faire en sorte que l’ensemble des franchises et des partenaires travaillent en parallèle pour converger vers cette même vision.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur ce qui se prépare pour le 80e anniversaire de la marque, qui sera célébré en 2013?

Ça fait un an qu’on travaille sur cet important anniversaire, et les plans seront révélés à la fin de l’année à Paris… plus exactement le 12-12-2012! Tout au long de l’année, on célébrera de deux façons: avec des collections spéciales dans les chaussures, bagages, lunettes… et puis, à côté de ça, on prépare une opération très particulière où nous avons invité quelques maisons prestigieuses à célébrer notre anniversaire, mais c’est encore trop secret pour en parler!

Qu’est ce qu’est le Lacoste L!ve Lab exactement?

Lacoste L!ve Lab est né un peu en s’amusant mais est devenu une réflexion sérieuse, c’est un peu le département de recherche et développement au sein de Lacoste. Il est  important que les marques aient une capacité à réfléchir sur leur devenir, non seulement sur leur histoire et leur passé mais sur quelle sera la définition de leur style dans le futur. Le Lacoste Lab a cette fonction-là: réfléchir à ce que sera le style de la marque demain en se projetant dans l’avenir et en s’appliquant à travailler sur les différentes valeurs de la marque.

Donc l’objectif est d’ancrer l’ADN de la marque?

Quand on regarde le travail de René Lacoste, c’était un inventeur. Beaucoup de ses créations étaient des inventions, en commençant par le polo. Après son départ, cette innovation n’avait pas été autant cultivée puisque la marque a mis beaucoup d’efforts à se développer. Mais aujourd’hui on a envie de cultiver à nouveau ces valeurs de création, d’invention et d’innovation. Lacoste L!ve c’est Lacoste pour la nouvelle génération. Quels sont ses codes, son mode de vie, son mode d’expression… voilà ce qu’on exprime avec les produits du Lab. À la base, ces objets n’avaient pas une vocation commerciale, mais ils sont devenus des produits qu’on vend en séries très limitées. En deux mots, ce sont des objets d’inspiration.

À votre avis qu’est-ce qui explique qu’à travers ces 80 années, Lacoste a réussi à perdurer?

Tout d’abord c’est un facteur humain, la personne qui l’a fondé a su parler aux gens. Ce qu’il proposait était une chose intemporelle… l’élégance en toute simplicité. Ensuite, les descendants qui ont guidé la marque ont su la développer en préservant cette valeur désirable. Et enfin, Lacoste, c’est une marque qui a toujours été moderne. Aujourd’hui c’est à la mode de dire une marque de lifestyle et c’est exactement ce qu’a toujours été Lacoste. René Lacoste n’était pas un designer, il ne cherchait pas la silhouette idéale, il cherchait à partager des bons moments de vie passés à faire du sport. Et je pense que ça c’est quelque chose qui parle à tout le monde. Beaucoup des valeurs de Lacoste sont universelles et c’est ce qui fait que la marque perdure.

Pour terminer, revenons à la mode. Comment voyez-vous l’évolution de Felipe Oliveira Baptista en 3 saisons?

On sent une progression qui est extrêmement visible. Son premier défilé était une prise de parole: “Lacoste va faire de la femme”. La deuxième collection nous disait: “On va faire de la mode”, mais cette mode doit être crédible sur sa capacité à être commerciale. Et puis le défilé de ce matin est un vrai énoncé d’une vision: “Oui, Lacoste est capable d’inventer un style nouveau dans la mode et oui, on peut faire des produits désirables et visionnaires en partant d’une matière première qui est un produit sportif”. On a vu des parkas, on a vu des imperméables, on a vu des shorts, mais qui sont portés, grâce au travail de Felipe Oliveira Baptista, à un niveau couture.

—-

So, that’s it for now, dear reader. Hope you travelled with me a little and that you discovered a side of Lacoste that you didn’t know!

Lolitta xx

Runway images: Alexandre Abate

Comments

comments