En 2003, à 27 ans, le biochimiste Bradley Johnson apprend qu’il est atteint d’un cancer du nasopharynx. Dans la même année, son beau-père, originaire de Finlande plante le premier verger d’argousier de la famille au Québec. En Finlande, l’argousier est connu sous le nom de «liqueur d’or» et sa liste de bienfaits est plutôt longue. 

Selon l’Association des producteurs d’argousier du Québec, les fruits orangés de l’arbuste sont parmi les plus nutritifs et les plus vitaminés de tout le règne végétal. La concentration de vitamine C de son fruit est supérieur à celle de l’orange, de la fraise et du kiwi. En Europe et en Asie, on utiliserait des préparations d’huiles d’argousier pour traiter des brûlures et des plaies de lit. Au Canada, l’argousier est surtout utilisé comme brise-vent et pour prévenir l’érosion du sol. 

Selon Martin Trépanier, agr. Ph.D, l’argousier sera efficace contre les maladies cardio-vasculaires, mais aussi pour la guérison des blessures, comme soins cutanés. soins anti-vieillissement et pour la prévention du cancer. En 1986, après la catastrophe nucléaire, les médecins de Tchernobyl auraient traités les victimes avec l’huile d’argousier. Non seulement l’huile semblait protéger contre le rayonnement, certains disent aussi qu’il s’agit d’une des rares plantes de la région à ne pas avoir été polluée par la radioactivité. Brigitte Mars écrit dans son Desktop Guide to Herbal Medicine que l’huile d’argousier est aussi utilisée par les astronautes Russes pour protéger leur peau des rayonnements dans l’espace.

L’argousier est non seulement utilisé dans l’industrie des cosmétiques et de la médecine, mais aussi sous forme d’aliments et de jus. Par exemple, lors des Jeux Olympiques de Séoul en 1988, deux boissons à base d’argousier étaient les boissons officielles des athlètes chinois.

En apprenant sur les bienfaits de la plante, Bradley Johnson était donc déterminé à développer des produits de soins cutanés nourrissant la peau de l’intérieur vers l’extérieur. Mont Écho est né en 2008, lorsque le biochimiste utilise la première récolte d’argousier pour faire des essais de transformations et d’extraction afin de créer des produits 100% naturels.

Les argousiers de Mont Echo sont cultivés sur trois fermes familiales situées à Sutton, au Québec, ainsi que par des cultivateurs sélectionnés à travers le Canada. L’argousier qu’utilise Mont Echo est cultivé en respectant les standards biologiques, donc sans l’usage de pesticides, fongicides ou herbicides.
En apprenant les bienfaits de la plante, j’ai eu moi aussi envie de l’essayer…et je n’ai pas été déçue. Mont Echo offre une gamme complète de produits, incluant des sérums, un nettoyant, un masque, un baume à lèvres, un gommage, un exfoliant, une eau florale, un sérum pour cheveux et ongles ainsi que plusieurs crèmes. J’ai adoré la douceur des produits qui n’agressent pas la peau…donc parfaits pour les peux sensibles. Les produits sont hyper hydratants et je les conseillerais à ceux qui ont la peau très sèche, déshydratée ou qui ont des problèmes d’exéma. Les produits sont simples à utiliser, et inutile de changer de gamme matin et soir. J’utilise les mêmes produits en me levant et en me couchant. Les crèmes et sérums hydratent sans toutefois laisser un film gras sur la peau. 

 

Je vous ai déjà beaucoup parlé (entre autre ICI et ICI) de pourquoi il était important pour moi de tranquillement faire une transition dans ma routine beauté afin d’utiliser le plus de produits naturels possible. Si vous avez votre santé et l’environnement à coeur et que vous désirez vous lancer, les produits Mont Écho sont excellents pour commencer en raison de leur simplicité et leur versatilité. Les prix sont assez raisonnables (vous pouvez avoir un ensemble complet pour 99$) et la routine est simple et idéale pour tous les types de peau.

Sur le site de la marque, vous avez accès à une liste d’ingrédients utilisés, mais aussi des liens vers des études scientifiques. Vous pourrez donc en apprendre plus sur la plante, mais aussi vous assurer que tous les ingrédients utilisés sont naturels.

Lauriane xx

Les produits sont disponibles en ligne ainsi que chez divers détaillants… comme les supermarchés Avril.

Comments

comments

Article précédentLook du jour : 24 avril 2017
Article suivantLook du jour : 25 avril 2017
Étudiante en journalisme, blogueuse et passionnée par la mode, Lauriane passe la majorité de son temps à écrire, à lire des magazines et à naviguer le net à la recherche d’inspirations. Après un stage chez Fashion Is Everywhere, elle s’est joint officiellement à l’équipe en tant qu’adjointe mode et beauté. L’art et le voyage la passionnent tout autant et l’entrainent constamment à vivre de nouvelles expériences, comme celle d’une session universitaire à Paris. Le shopping étant son activité favorite, elle vous présente chaque semaine des looks tendances à recréer!