Bleu, blanc, rouge…la designer de Jax N Joe se serait-elle laissée inspirer par nos cousines françaises pour sa nouvelle collection printemps-été 2015? Une chose est certaine, la collection respire la féminité typique de « La Parisienne ».

Intro

J’ai eu le bonheur de découvrir les nouvelles créations de Gabrielle Desgagné le 19 mars dernier, lors de son défilé biannuel. Celui-ci a commencé en force avec une mannequin très spéciale, Émilie Rose Couture*. La jeune femme de 15 ans, atteinte d’une tumeur au cerveau, a déjà passé une journée de rêve avec Gabrielle et son équipe, pour une séance photo professionnelle. Sincèrement, son assurance et sa démarche sur le runway n’avaient rien à envier aux autres mannequins. Bravo!

chemise1

La chemise est l’une des pièces clé de la saison chez Jax N Joe. Gabrielle est probablement allée fouiller dans le placard de son homme pour créer ses modèles amples et androgynes. Le décolleté plongeant apporte une touche sexy bien dosée.

chemise2

Le chemisier long possède des poches auxquelles on peut accéder via l’agencement d’une mini-jupe en cuir, avec des fentes sur les côtés.

jupe

On retrouve un seul imprimé dans la collection. Celui-ci me fait penser à la toile de Jouy, une étoffe souvent utilisée en décoration intérieure. J’aime beaucoup le contraste et la douceur de ces motifs qui me rappellent Versailles.

imprime1

imprime2

Les t-shirts aux décolletés ajustables qui ont fait la réputation de la marque étaient évidemment de retour. Un classique indémodable qui a sa place dans votre garde-robe, tout comme les leggings de cuir.

tshirt

Lors du défilé automne-hiver 2014-2015, nous avions appris que Jax N Joe avait percé le marché américain. Gabrielle ajoute cette fois-ci une corde à son arc avec un nouveau point de vente à New York, la boutique Hudson+Lawrence. Elle s’associe également à la mannequin internationale Billie Jazz Marcuso qui devient le nouveau visage de la marque québécoise.

Finale

Maude xxx

————-

Pour lire l’histoire d’Émilie Rose Couture, cliquez ici.

Comments

comments