Girl Model est un documentaire choc qui explore les côtés les plus sombres de l’industrie du mannequinat. Le film commence en Sibérie où Nadya, une jeune fille de 13 ans (!), est découverte par une chasseuse de tête qui recrute des filles pour le marché japonais. On la suit à travers son périple, qui la mène à Tokyo, où elle passe d’un casting à l’autre, sans jamais savoir pour qui elle auditionne et même ce qu’elle fait là…

Le film est nécessaire parce qu’il aborde plusieurs questions importantes dont le travail des enfants, l’hypersexualisation, les troubles alimentaires, les demandes extrêmes des agences de mannequins et en bout de ligne, ce qu’est devenu notre idéal de la beauté.

Plusieurs de ces questions sont abordées par la mannequin québécoise Rachel Blais, qui participe non seulement au film, mais qui est aujourd’hui très impliquée dans sa promotion, un peu partout dans le monde. Elle était d’ailleurs passée à l’émission Tout le monde en parle il y a quelques semaines pour parler du documentaire. Si vous n’aviez pas vu son intervention, la voici:

C’est d’ailleurs suite à la diffusion de TLMEP que j’ai eu envie de contacter le Cinéma du Parc pour organiser cette avant-première. La projection, qui aura lieu le 30 avril prochain, sera suivie d’une discussion en compagnie de Rachel Blais, mais aussi de Chantal Durivage, co-présidente de Sensation Mode, Stéphane Leduc, rédacteur en chef du magazine Dress To Kill, ainsi que Lydya Assayag et Véronique Lord du Réseau québecois d’action pour la santé des femmes (RQASF).

Joignez-vous à moi pour une soirée de réflexion et de discussion autour de ce monde qui nous fascine et nous passionne, mais qu’il est important aussi de questionner. Personnellement, depuis que j’ai vu le film, je ne me suis jamais autant demandé comment et pourquoi nous étions passés de Cindy Crawford (ou même Gisele Bundchen, plus récemment) à des jeunes filles de 15 ans sur les plus grandes passerelles du monde.

Vous pouvez acheter vos billets directement au Cinéma du Parc ou vous les procurer en ligne.

Lolitta xx

Photo Rachel Blais: Renée Bounin

Comments

comments