L’Hotel William Gray, au coeur du Vieux-Montréal, vient d’être reconnu par Condé Nast Traveler comme l’un des meilleurs établissements à ouvrir ses portes en 2016. La Hot List 2017 reconnaît les meilleures nouvelles propriétés à travers le monde au cours de la dernière année à travers une sélection rigoureuse. “Il s’agit d’une excellente prédiction de quelles propriétés résisteront au test du temps, marqueront l’histoire et vous permettront de réimaginer la façon dont vous souhaitez vivre et voyager”, explique Pilar Guzmán, rédactrice en chef du Condé Nast Traveler.

Il y a un petit temps maintenant qu’on voulait vous parler de notre staycation au William Gray. Le tout a commencé par une “double date” au restaurant de l’établissement, le Maggie Oakes, avec nos bons amis Méli et Normand. 

Le Maggie Oakes, c’est un concept de grill haut de gamme proposant une expérience gastronomique conviviale au cœur de la toujours vibrante place Jacques-Cartier. Aux fourneaux, Derek Bocking, ancien participant à l’émission Top Chef Canada, injectant sa passion, sa créativité et son expertise dans un menu inspiré qui célèbre les ingrédients locaux et saisonniers. On lui a parlé un peu quand il est venu nous proposer quelques amuse-bouche et la passion dans son regard a aussi brillé dans nos assiettes tout au long de la soirée, je vous l’assure. On vous conseille particulièrement les viandes vieillies, que vous pourrez choisir dans les réfrigérateurs vitrés au fond du restaurant.

Le resto offre la parfaite ambiance pour un brunch du weekend, un lunch d’affaires, un souper branché ou un apéro relax entre amis. Son design intérieur moderne est à la fois sophistiqué et chaleureux. On aime particulièrement le «mur vivant» luxuriant qui permet au chef d’avoir des herbes fraîches et saisonnières sous la main en tout temps.

Si vous avez envie de ressentir l’ambiance vibrante d’une soirée d’été au Vieux-Montréal, n’hésitez pas à manger en terrasse, qui est située cœur de la place Jacques-Cartier. Parlant de terrasse, celle de sur le toit de l’hôtel offre une vue superbe sur le pont du même nom et les feux d’artifice – prétexte idéal pour un repas al fresco ou quelques drinks with a view… Le menu est plus restreint qu’en salle à manger, mais vous pourrez quand même savourer quelques spécialités du Maggie Oakes!

Si comme nous vous avez envie de poursuivre la nuit à l’hôtel, réservez l’une des 127 chambres et suites super lumineuses! La déco est minimaliste, mais ultra-cozy… et risque de vous donner des idées pour décorer votre propre appartement!

Et n’hésitez pas à arriver quelques heures avant le repas ou vous réserver un peu de temps avant de partir le lendemain pour profiter de la terrasse, du bar dans le lobby, ou encore des 2 super cool ajouts suivants: la boutique OTH et le café Olimpico!!!

Depuis sa création en 1970, ce café du Mile-End est devenu une véritable institution, servant selon plusieurs, les meilleurs cafés en ville. Son atmosphère amicale et vibrante (surtout pendant la Coupe du Monde ou l’Euro) encourage un esprit communautaire, ce qui fait du nouveau comptoir à café une parfaite addition au lobby du Willam Gray, véritable carrefour de l’hôtel, mais aussi à nos yeux un ajout précieux au Vieux-Montréal.

Le concept novateur du William Gray comprend également une collaboration avec OTH (Off The Hook), autre établissement presque culte de la ville, en mode urbaine cette fois. Sélectionnant et offrant des collections, des accessoires et des chaussures pour hommes et pour femmes en édition limitée, le caractère urbain et l’esthétisme recherché d’OTH ne fait qu’ajouter au cool factor de l’hôtel!

Pour toutes ces raisons, FiE approuve autant que le Condé Nast Traveller, et on y fera des arrêts fréquents en cet été de feux d’artifices, de partys du Grand Prix, d’illumination du pont et autres évènements à saveur de 375e. Et on vous recommande vivement de faire de même.

Au plaisir de vous y croiser (on risque d’être sur la terrasse;). 

Joe & Loli xx

Comments

comments

Article précédentLook du jour : 25 mai 2017
Article suivantD’hier à aujourd’hui : les uniformes stylés d’Air Canada
Jonathan a eu la piqûre mode tardive, à force d’accompagner sa blonde (brune, rousse, rose) Lolitta dans ce monde en perpétuel mouvement qui lui a permis de faire de fascinantes rencontres et découvertes. Passionné d’écriture et grand amateur d’art et de culture, Jonathan signe les articles culturels du blogue. Il est aussi le chroniqueur mode et beauté masculine de Fashion Is Everywhere, et se compte bien chanceux d’être le seul gars de l’équipe, entouré de quatre extraordinaires collaboratrices. Il est aussi le réviseur et traducteur du blogue... faque s’il y a une faute, c’est de sa faute! Ah oui! Il trippe golf ;)