carnages_rdl_0777-1440010873

La TOHU fait une grande place aux clowns dans la programmation de sa 12e saison. Figure monumentale du cirque, le clown y sera exploré sous plusieurs angles: ludique et enfantin mais aussi poétique et tragique. C’est plutôt ça qu’on retrouve dans Carnages, encore présenté ce samedi soir et dimanche après-midi, de la poésie entre ces 7 clowns qui se retrouvent dans un théâtre abandonné. Certains veulent s’y installer, d’autres veulent le quitter et partir à la recherche d’amour, d’aventure, d’argent.

carnages_christophe-raynaud-de-lage_0163-1440010904

Parfois métaphore du passage à l’âge adulte, du retour en enfance, de l’exclusion sociale ou de la société de consommation, ce spectacle, par sa facture nettement théâtrale, met en lumière la sensibilité particulière du clown en nous présentant des figures attachantes dans lesquelles on se retrouve toujours un peu… Enfin, je parle pour moi en tout cas.

Pour ce surprenant portrait de l’humain, pour un peu de “Beckett sous nez rouge”, c’est ce samedi à 20h ou demain dimanche à 14h à la TOHU. Et pour réserver vos places, c’est ici.

carnival-of-the-animals-02_photo-by-justin-nicolas-1440011037

Si Carnages est déconseillé aux enfants de moins de 13 ans, ce n’est pas le cas du Carnaval des animaux, divertissement familial par excellence pour le temps des Fêtes. Je vous en reparlerai le mois prochain, mais que tous les amoureux de cirque, de musique et d’animaux mettent ce spectacle à leur agenda du temps des Fêtes. Dans mon cas, ce sera surtout pour retrouver la magnifique musique de Saint-Saëns, dans la pièce du même nom. Et je me croise les doigts pour qu’on y entende Le Cygne, ce magnifique solo poétique de violoncelle, et de le voir incarné par l’extraordinaire troupe australienne de Circa. Et tant qu’à attendre le temps des Fêtes, régalons-nous un peu ici…

 

Mention spéciale de l’exposition gratuite de Clowns sans frontières dans le hall de la TOHU, offrant un regard lumineux sur l’après-catastrophe et soulignant la force de l’entraide. Cette exposition de photographies grand format offre une vision colorée et surprenante plongée dans l’univers du rire, de la rencontre avec l’autre et du pouvoir de l’art. Sourires garantis!

crw_5992-katel-le-fustec_clowns-sans-frontieres-1440173922

**Enfin (il s’en passe des choses à la TOHU), mention (très) spéciale pour vous faire part d’une discussion publique gratuite avec Dany Laferrière, ce mardi 10 novembre à 13h30 dans le cadre de la sortie de son nouveau livre, Tout ce qu’on ne te dira pas, Mongo, son premier depuis qu’il est à l’Académie française.** Ce n’est pas tous les jours qu’on peut aller faire autographier un livre par son auteur préféré! Faut d’abord qu’il soit vivant… immortel ou non! 😉

dany-siteweb2-1446496178

Il n’y a pas que les clowns qui font réfléchir, à la TOHU. Au plaisir de vous y croiser!

Jonathan

Comments

comments

Article précédentÀ chacun sa couleur: magasinez pour la cause!
Article suivantMarie-Mai, 9 novembre 2015
Jonathan a eu la piqûre mode tardive, à force d’accompagner sa blonde (brune, rousse, rose) Lolitta dans ce monde en perpétuel mouvement qui lui a permis de faire de fascinantes rencontres et découvertes. Passionné d’écriture et grand amateur d’art et de culture, Jonathan signe les articles culturels du blogue. Il est aussi le chroniqueur mode et beauté masculine de Fashion Is Everywhere, et se compte bien chanceux d’être le seul gars de l’équipe, entouré de quatre extraordinaires collaboratrices. Il est aussi le réviseur et traducteur du blogue... faque s’il y a une faute, c’est de sa faute! Ah oui! Il trippe golf ;)