Photo : Manolo Blahnik

Le Bata Shoe Museum de Toronto a été fondé en 1995 à partir de l’impressionnante collection de chaussures de Sonja Bata. Cette dernière avait commencé à collectionner les chaussures dans les années 40. En 1979, l’espace de rangement personnel de Mme Bata était devenu trop restreint pour sa collection, sa famille a donc lancé le Bata Shoe Museum Foundation, une fondation ayant financé plusieurs recherches sur les chaussures et leurs traditions. Plusieurs articles académiques sont nés de ces recherches, permettant donc l’expansion de la compréhension des sociétés et des cultures à travers une documentation complexe de leurs chaussures. La fondation avait aussi pour but de mettre sur pied un centre international de recherche mettant de l’avant ses 13 000 paires de chaussures, offrant perspective sur 4500 années d’histoire. En 1995, le musée a vu le jour dans un espace de 39 000 pieds carrés en plein coeur du centre-ville de Toronto… aujourd’hui, on y célèbre les chaussures sous toutes leurs formes et le musée est devenu un must, autant pour les locaux que pour les touristes.

Le Bata possède la plus grande collection de chaussures dans le monde… il s’agit donc d’un arrêt obligatoire si vous êtes à Toronto. L’exposition en résidence du moment plaira d’ailleurs beaucoup aux amoureux(ses) de mode. Manolo Blahnik : The Art of Shoes se veut une retrospective intime des 45 années de travail du designer de chaussures Manolo Blahnik. Le 3e étage du musée transporte les visiteurs dans l’univers d’un des créateurs de chaussures les plus influents de notre époque. 

Mise sur pied par la curatrice Cristina Carrillo de Albornoz, l’exposition rassemble plus de 200 chaussures tirées d’archives privées du créateur et plus de 80 illustrations originales.  Le Musée Bata est le cinquième arrêt pour cette exposition, qui a aussi été présentée à Milan, Prague, Saint-Petersburg et Madrid. Présentant les créations de M. Blahnik comme des oeuvres d’art, cette exposition brouille les limites entre la mode et l’art. Mettant de l’avant quelques unes de ses créations les plus excentriques et originales — on pense, entre autre, aux cuissardes interminables, aux modèles confectionnés pour le film Marie Antoinette de Sofia Coppola ou aux chaussures en hommage à Paloma Picasso — propose une perspective dans l’univers créatif du designer… vous y verrez donc très peu de chaussures de tous les jours. Chaque section est divisée par une inspiration et agrémentée par des illustrations des chaussures. 

L’exposition n’est pas grande, mais elle vaut la peine si vous craquez pour les chaussures originales et excentriques. Elle sera présentée jusqu’au 6 janvier 2019. 

Comments

comments