Cette photo a l’air d’une simple image de deux enfants pendant l’hiver à Montréal. Mais elle raconte toute une histoire… celle de notre arrivée au Québec. On est en décembre 1985. Mon frère Jhonny a trois ans, moi cinq, et ça fait trois mois que nous avons immigré au Canada avec maman. Avant cela, on vivait sous le chaud soleil péruvien. Inutile de vous dire qu’on n’avait jamais ressenti ce type de froid, ni même vu de la neige!

Quand tu immigres dans un pays complètement différent du tien, plusieurs défis t’attendent… en commençant par celui de la langue. Au Pérou, on parlait espagnol, mais là il fallait apprendre le français et s’adapter aux moeurs québécoises. On a aussi dû s’habituer à ne plus avoir notre famille tout près (on vivait avec notre grand-maman, nos tantes et tous nos cousins dans une maison multi-générationnelle), en plus d’affronter la grande expérience qu’est l’arrivée à l’école. Comme on était assez petits, tout s’est bien passé et je n’ai que de beaux souvenirs de cette époque, mais ce n’était pas exactement la même chose pour ma maman…

Elle n’a pas eu à apprendre le français, le parlant déjà assez bien, mais c’est financièrement que ça n’a pas été facile. Elle était partie avec très peu de possessions personnelles et a dû se débrouiller pour trouver l’aide nécessaire afin qu’il nous manque de rien. Parmi les organismes qu’elle a croisés sur son chemin, il y a eu Jeunesse au Soleil, qui a non seulement offert une aide alimentaire, mais nous a aussi donné nos premiers habits de neige… que vous voyez sur la photo en début d’article. Rare sont ceux qui immigrent au Québec avec tous les vêtements d’hiver adéquats et ma mère n’avait pas les moyens de nous en acheter, cette aide a donc été essentielle. 

Une (très) longue introduction pour vous dire que c’est son projet d’offrir des manteaux chauds aux nouveaux arrivants via des organismes d’aide à l’établissement à travers le pays qui m’a donné envie de vous parler de la très belle campagne #AccueilChaleureux de Quaker. L’objectif est de recueillir 350 000$ qui permettront d’offrir plus de 7000 manteaux à des nouveaux arrivants au Québec, en Ontario, à Winnipeg, en Colombie-Britannique, en Nouvelle-Écosse et en Alberta. À Montréal, le don se fera via Jeunesse au Soleil… ce qui me rend encore plus heureuse!

Si vous voulez participer à cette campagne, vous pouvez le faire en achetant certains produits spécialement marqués. Pour chaque boîte de gruau instantané Quaker® (325 g – 430 g) ou de barres tendres Quaker Chewy® (156 g), la marque versera 0,05$ vers l’achat de manteaux neufs, jusqu’à concurrence de 350 000 $.

Une façon toute simple de faire notre part pour que des centaines de familles, comme la mienne il y a 30 ans, passent un hiver plus doux!

Lolitta xx

———————

Veuillez noter que cet article a été commandité par Quaker. Les opinions exprimées sont toutefois les miennes.

Comments

comments