Coups-Coeur-Joe-2

Ce n’est pas un secret, je trouve la compagnie BONLOOK super cool. Leur concept, leur produit, leur drive. Je vous le disais il y a seulement quelques mois lors du lancement de leur toute nouvelle collection “hommes de style“.

La raison pourquoi je vous en reparle, c’est que comme je vous l’annonçais dans mon autre billet, l’ouverture d’un kiosque BONLOOK aux Promenades de la Cathédrale arrivait à grand pas. Eh bien c’est chose faite depuis quelques semaines. Et je suis allé y faire un tour…

_KMP709666

Installé en plein coeur d’un carrefour (très passant entre autres en raison de l’excellent nouveau comptoir alimentaire Olly Fresco’s juste à côté – faites d’une pierre deux coups et allez y faire un petit tour à l’heure du lunch, tant qu’à y être), l’espace BONLOOK ne prend pas trop de place, est épuré et présente simplement des colonnes remplies de lunettes pour hommes et femmes. L’expérience shopping y est très agréable.

_KMP7272138

Bon, j’ai encore la chance d’avoir une vision parfaite alors aucun besoin de prescriptions, mais comme me l’ont répété les patrons, taquins, “ça va venir”. Peut-être, mais en attendant, je me contenterai d’essayer de choisir parmi la belle gamme de verres fumés, comme ci-dessous les Grovesnor. Mais ce n’est pas mon choix final… pour ça, je vous reviendrai sur Instagram. Suivez-moi d’ailleurs: @burnhamjonathan

JSB

À bientôt!

Joe 

Comments

comments

Article précédentGetting to know (and love) my Apple Watch…
Article suivantEmmanuelle Chriqui, 10 juin 2015
Jonathan a eu la piqûre mode tardive, à force d’accompagner sa blonde (brune, rousse, rose) Lolitta dans ce monde en perpétuel mouvement qui lui a permis de faire de fascinantes rencontres et découvertes. Passionné d’écriture et grand amateur d’art et de culture, Jonathan signe les articles culturels du blogue. Il est aussi le chroniqueur mode et beauté masculine de Fashion Is Everywhere, et se compte bien chanceux d’être le seul gars de l’équipe, entouré de quatre extraordinaires collaboratrices. Il est aussi le réviseur et traducteur du blogue... faque s’il y a une faute, c’est de sa faute! Ah oui! Il trippe golf ;)